Gaëlle RABUT-BONALDI

Sujet de thèse : Le préjudice en matière pénale
Directeur de thèse : Jean-Christophe SAINT-PAU

Titres universitaires

  • 2014 : Doctorat en droit privé et sciences criminelles, mention très honorable avec félicitations, autorisation de publication en l’état et de concourir aux prix de thèse
  • 2009 : Master II Droit pénal, mention AB, Université Montesquieu - Bordeaux IV
  • 2008 : Master I Droit pénal et carrières judiciaires, mention AB, Université Montesquieu - Bordeaux IV
  • 2007 : Licence en Droit, mention B, et Certificat d’études judiciaires, mention AB, Université François Rabelais - Tours.

Activités pédagogiques

  • 2009-2010 :
    Chargée de travaux dirigés en droit pénal général (L2)
  • 2010-2011 :
    Chargée de travaux dirigés en droit pénal spécial (M1 droit pénal et carrières judiciaires)
  • 2011-2012 :
    Chargée de travaux dirigés en droit des obligations (L2)
  • 2012-2013 :
    Chargée de travaux dirigés en droit des obligations (L2)
  • 2013-2014 :
    Chargée de travaux dirigés en droit pénal spécial (M1 droit pénal et carrières judiciaires)
  • 2014-2015 :
    Chargée de travaux dirigés en procédure civile (L3)
  • 2015-2016 :
    Chargée de travaux dirigés en procédure civile (L3) et en procédure pénale (L3)

Activités scientifiques

  • Depuis février 2014 : analyste LexisNexis en droit pénal et procédure pénale (CA Agen et Bordeaux)
  • 2008-2009 : Mémoire de Master II « L’antijuridicité ou l’élément injuste », sous la direction de F. Rousseau.

Publications

  • « La mesure de justice restaurative ou les mystères d’une voie procédurale parallèle », D. 2015, chron. p. 97.
  • Commentaire de l’arrêt CEDH, 4ème section, 13 mai 2014, Paulet c/ Royaume-Uni, n°6219/08, JADE, juin 2014
  • « La présence de l’avocat pendant l’interrogatoire de garde à vue préserve le caractère équitable et contradictoire de la procédure », JCP G 2014, page en région
  • « La responsabilité pénale du médecin du fait des produits de santé », Revue générale de droit médical, n°44, septembre 2012, p. 131-148.
  • « L’antijuridicité. Plaidoyer en faveur de l’élément injuste », Travaux de l’Institut de Sciences criminelles et de la Justice, n° 1, Éd. Cujas, octobre 2011, p. 63.

Conférences

  • avec Géraldine DAUPHIN, « La responsabilité pénale du médecin du fait des produits de santé », intervention dans le cadre du séminaire sur La responsabilité pénale du médecin, 16 mars 2012, Université de Bordeaux.