Aller au contenu

Cycle de conférences-débats "Prison et philanthropie (XVIIIe-XXIe siècle)

L'Institut est partenaire de l'ENAP et de l'AFHJ pour ce cycle de conférences qui a débuté en 2023 et se termine en avril 2024.

Publiée le

la philanthropie, thème de ces conférences

Le thème de la philanthropie, de son passé et de son actualité mérite d’être questionné et débattu en privilégiant une approche pluridisciplinaire. Le Centre de ressources sur l’histoire des crimes et des peines de l’Enap propose ce cycle de conférences en partenariat l'ISCJ et l’Association française pour l’histoire de la Justice.

Dans l'histoire des prisons, la philanthropie est ce mouvement qui a saisi des réformateurs, à diverses périodes, de la forte volonté d'améliorer, voire de transformer le régime de punition et de détention.

Elle a donné matière, à travers le temps, à une multitude d’initiatives tant au niveau de l’architecture pénitentiaire, que de la mise en place d’institutions, de règlements ou de directives.

L’amélioration du sort des détenus, leur prise en charge après la peine, aux XIXe et XXe siècles, est entre les mains de bonnes âmes. Force est de constater, depuis la seconde moitié du XXe siècle, une reprise en main hégémonique par les organisations étatiques et supra nationales, qui ont investi tous les champs d’action.

Dans le même temps, le droit, la jurisprudence, les codes ont pris le pas sur les actions privées et demeurent, semble-t-il, les instruments les plus efficaces pour garantir ou améliorer les conditions de détention.

Les droits de l’homme et les lois pénitentiaires (du 24 novembre 2009 ou du 15 août 2014 par exemple) ont-ils remplacé utilement la philanthropie ? Il est évident que les deux ne se situent pas sur le même plan, mais ils sont mus par un état d’esprit convergent.

Les prochaines dates

  • Le poids des réformes – 31 janvier 2024 - 17h30-19h
  1. 1959 : le "livre pénitentiaire" du Code de procédure pénale / Jean Lucien Sanchez, Chargé d’études en histoire au bureau de la donnée, de la recherche et de l’évaluation de la direction de l’administration pénitentiaire
  2. 2009-2022 : droit pénitentiaire : de l’ombre à la lumière ? / François Février, chef du département droit et service public, Enap
  • Au regard des droits de l’homme et du droit constitutionnel – 12 mars 2024 - 17h30-19h
  1. Dignité en prison : que peuvent les juges ? / Véronique Champeil-Desplats, Professeure de droit public à l'Université de Paris Nanterre
  2. Les récits de détention dans le langage de la Cour européenne des droits de l’homme / Eric Paillissé, docteur en droit public, École nationale d’administration pénitentiaire

Participation

Les inscriptions sont gratuites mais obligatoires auprès de Magalie Cazanobes.

Les conférences peuvent être suivies en présentiel (pièce d’identité obligatoire le jour de la conférence) ou en distanciel (réception ultérieure du lien de connexion).